La citoyenneté à Athènes et à Rome (2nde-H2)

Citoyenneté et démocratie à Athènes

1. Le cours

La leçon

Pour situer Athènes et l’Attique


Afficher Athènes antique sur une carte plus grande

Pour aller plus loin, un documentaire sur le Parthénon

2. Les exposés

Méthode de travail : chaque groupe travaille sur un thème. Il faut ensuite intégrer au cours commun sur GoogleDoc :

  • la réalisation sur le support spécifique, soit par un lien, soit par une copie d’écran
  • un petit résumé (300 mots +/- 10%) écrit

1.1 Périclès

Vous réaliserez un Storify autour de ces thèmes :

  • Périclès : qui est-ce ?
  • sa vision de la démocratie
  • la réalisation du Parthénon
  • un personnage qui fait débat

Les informations seront tweetées à partir des ressources en ligne et des documents du manuel pages 46-47. Le hashtag est : #lfidper

 

1.2 Le Parthénon

Vous réaliserez une Carte mentale pour présenter ce monument (histoire de la construction, architecture, usage, …).

 

1. 3 La frise des Panathénées

Vous réaliserez un Padlet pour présenter la frise et expliquer son contenu. Des ressources dans le manuels page s 52-53, mais aussi avec cette présentation, un peu vieillotte dans la forme mais néanmoins intéressante dans son contenu. Des photographies libres sont disponibles sur Wikimedia.

1.4 Une démocratie en fonctionnement

Vous réaliserez une carte mentale pour expliquer comment se déroule un débat à l’Assemblée à partir de la question de Mitylène, en étudiant les arguments avancés par les différents orateurs.

En 428 avant J-C., la cité de Mytilène dans l’île de Lesbos, se révolte contre Athènes, pourtant son alliée mais qui la domine. Dans un premier temps, les Athéniens décident de punir sévèrement cette cité qui a trahi son alliance avec eux. Thucydide, historien grec raconte cet épisode, dans son Histoire de la Guerre du Péloponnèse.

À l’Assemblée, les Athéniens discutèrent du sort des prisonniers. Sous le coup de la colère, ils votèrent non seulement leur mort, mais aussi celle de toute la population adulte de Mytilène et l’esclavage pour les femmes et les enfants. Mais, dès le lendemain, ils se mirent à réfléchir sur la cruauté d’une décision qui faisait périr une ville entière et non pas les seuls coupables. La majorité des citoyens souhaitait une nouvelle délibération. L’Assemblée fut de nouveau convoquée.

Après d’autres orateurs, Cléon monta à la tribune. Il était le plus écouté du peuple et avait fait voter la mort dans l’Assemblée précédente. Il parla ainsi: « Je m’étonne qu’on vous propose de délibérer à nouveau sur l’affaire de Mytilène et qu’on vous fasse perdre ainsi votre temps. Les Mytiléniens vous ont infligé le pire outrage qu’un État ait jamais reçu. Ils ont comploté contre nous. Je lutte de toutes mes forces pour que vous ne reveniez pas sur notre précédente décision. Punissez les Mytiléniens comme ils le méritent. Vos autres alliés seront intime ment convaincus que quiconque trahira Athènes sera puni de mort. »

Après lui, Diodotos s’avança à la tribune. Dans la précédente Assemblée, il avait vive ment combattu la sentence de mort votée contre les Mytiléniens. « J’estime que deux choses s’opposent essentiellement à une sage décision: la hâte et la colère. C’est sur l’avenir et non sur le présent que porte notre délibération. Cléon affirme que la peine de mort aura l’avantage d’éviter à l’avenir les trahi sons des alliés : j’affirme le contraire. La peine de mort n’empêche aucun crime. il est d’une extrême naïveté de croire que l’Homme peut être arrêté par la force des lois ou par quelque autre crainte. Renonçons à punir sévèrement des peuples qui se révoltent; faisons en sorte qu’ils n’aient pas le désir de se rebeller. Ne punissons du crime commis que les seuls responsables. Si vous faites périr le peuple de Mytilène, qui n’a pas participé à la rébellion, vous commettez une injustice. »

Telles furent les paroles de Diodotos. Les deux discours opposés laissèrent les Athéniens indécis. On passa au vote et les deux avis recueillirent un nombre de voix à peu près égal. Ce fut pourtant celui de Diodotos qui remporta.

Utilisez les documents 4 et 5 page 49 pour enrichir le réflexion.

 

1.5 Le théâtre d’Aristophane

Commencez par regarder cette vidéo. Recherchez des informations sur Aristophane pour pouvoir répondre à ces questions :

  1. Quel est la nature du texte traité ?
  2. De quand date-t-il ?
  3. de quoi parle-t-il ?
  4. En quoi est-ce intéressant pour mieux comprendre la citoyenneté athénienne ?
  5. Que pouvez vous dire de la mise en scène

Utilisez ensuite Videonot pour commenter la vidéo.

 

 

Citoyenneté et empire à Rome

 1. Le cours

2. La romanisation à travers l’étude de Timgad

Situer Timgad


Afficher Timgad sur une carte plus grande

Une vidéo tirée du site de l’UNESCO

[Lien]

Un texte de présentation

 

Timgad est une colonie romaine fondée en 100 de notre ère dans la province africaine de Numidie pour y installer 250 vétérans (anciens militaires) et leurs familles. Le plan s’organise autour des deux voies principales, le  cardo (d’axe nord-sud) et le  decumanus (d’axe est-ouest), avec à leurs extrémités des portes monumentales. Au point d’intersection de ces deux voies, se trouvent le forum (50m x 41 m) et les principaux bâtiments publics comme la curie (où se réunissent les décurions, membres du conseil municipal, le Sénat local), la basilique (vaste hall couvert où les magistrats municipaux rendent la justice), divers locaux administratifs (trésor, prison, archives) ainsi que des temples.

Des statues honorent les empereurs, les membres de la famille impériale, et des notables locaux. Les rues, tracées parallèlement au cardo et au decumanus, définissent plus de 110 îlots et délimitent des habitats variés.

A l’extérieur des murailles qui ont été détruites à la fin du IIe siècle se trouvent, comme à Rome et chaque cité de l’empire, deux temples indispensables : le Capitole, c’est-à-dire un temple dédié à la triade capitoline (Jupiter, Junon et Minerve), et le sanctuaire du Génie de la colonie. Se trouvent aussi à l’extérieur les grands thermes du nord (65 x 80 m), les plus grands des 14 thermes publics de la ville. »

D’après C. Nicolet, J.M. Bertrand, D. Nony, Citoyen dans l’Antiquité, Documentation Photographique, n° 8001, Fev 1998

Les voies romaines

Utiliser le projet ORBIS pour évaluer la distance spatiale/temporelle entre la cité et Rome. Timgad n’étant pas répertorié, utilisez une colonie voisine : Lambaesis.

Le plan

Plan de Timgad
Plan de Timgad

Les questions

  1. Où se trouve Timgad ?
  2. Comment la ville est-elle organisée ?
  3. Pourquoi peut-on dire qu’elle témoigne de la romanisation culturelle ?
  4. Qui devient citoyen, et pourquoi ?

2 réflexions au sujet de « La citoyenneté à Athènes et à Rome (2nde-H2) »

  1. Bonjour,
    Je suis en L1 d’Histoire et je voudrais vous remercier d’avoir réalisé ces vidéos didactiques. Elles sont très utiles pour la révision et pour ma part elle m’aident à mieux retenir. J’espère que vous allez en faire d’autres.
    Bonne continuation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *