Médias et opinion publique dans les grandes crises politiques en France

Voici un résumé du cours pour les révisions, qui, comme tous les autres, n’est pas suffisant pour préparer l’examen et doit être enrichi de connaissances précises.

 

Vous pouvez télécharger le diaporama.

La réflexion peut se poursuivre avec l’époque contemporaine à partir de cette infographie publiée par Le monde diplomatique. Quelles réflexions peut-elle susciter ?

Presse française : qui possède quoi ?
Presse française : qui possède quoi ?

Vous trouverez ensuite ci-dessous une sélection de média, essentiellement télévisuels, pour apporter des documents complémentaires au cours.

Les années 1930

1934 – la crise du 6 février

Des images, notamment prises de nuit, témoignent de la violence des combats. Le média visuel, diffusé au cinéma, joue donc de l’intensité dramatique.

La participation à la culture politique

Les images des actualités, comme les voix entendues à la radio, viennent donner de la consistance aux personnalités politiques.

La « guerre des ondes »

17 juin 1940 – l’allocution de Pétain

L’appel du général De Gaulle

Le 18 juin le général De Gaulle réplique depuis Londres et appelle à la résistance. Mais ce premier appel ne faut pas enregistré, ce qui provoqua d’ailleurs la fureur de DG, conscient de l’importance du moment historique. On dispose toutefois de la version audio du 22 juin et d’un enregistrement visuel, là aussi pour marquer l’importance de l’acte.

Puis la « guerre des ondes » se poursuit depuis Londres, avec le célèbre jingle « radio Paris ment » et les messages codés destinés à la Résistance :

L’Algérie et la télévision

La crise du 13 mai 1958

La crise qui commence le 13 mai révèle les hésitations du média télévisé. Dans un premier temps, les Actualités françaises ne relaient pas les appels à De Gaulle venus d’Algérie, avant de servir la cause de celui-ci.

Dans ce premier reportage, le nom de de Gaulle n’est visible que sur les banderoles :

Puis, l’attention se focalise sur lui, en évinçant les commentaires des opposants :

En avril 1961, De Gaulle montre une grande maîtrise du média, lors du putsch des généraux d’Alger. Il apparaît en uniforme et prononce un discours avec le sens de la dramatisation :

Les média et la Ve République

Les élections

Il ne s’agit pas de crises, mais la vie politique s’incarne de plus en plus à la télévision. Tout d’abord avec la campagne présidentielle de 1965 :

Puis avec les résultats de la présidentielle de 1969:

Notons enfin l’arrivée de l’informatique en 1981 :

Le contrôle de l’information

Signe que c’est bien le pouvoir exécutif qui domine à la télévision – l’opposition ayant la presse estime De Gaulle – c’est le ministre de l’Information lui-même, Alain Peyrefitte,qui vient présenter la nouvelle formule du journal télévisé en 1963, via une interview réalisée par Léon Zitrone :

 Mai 1968

Durant cette crise, la télévision devient un média de l’immédiateté face aux événements de Paris :

On pourra aussi consulter cette exposition en ligne de la BNF.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *