Les modalités d’interaction dans le cours en ligne

Carnet de bord Elearn², Module 7, Activité 8

Les modalités d’interaction dans le cours en ligne

Stimuler les interactions entre les apprenants

Le cours en ligne projeté concerne des élèves de secondes devant travailler en tous petits groupes (2 ou 3). Il faut tout de suite relever les contraintes :

  • les élèves ne se connaissent pas car deux établissements sont concernés
  • il existe un décalage horaire de sept heures entre Ho Chi Minh Ville et Ouagadougou
  • le réseau du Burkina Faso reste faible et instable

Il faut donc que les modalités techniques permettent de faire face à ces contraintes et à ce titre, on privilégiera l’asynchrone. On définira également des interactions à deux échelles :

  • à l’intérieur d’un groupe de travail
  • à l’échelle des deux classes, soit entre tous les apprenants

Dans un premier temps, les élèves devront prendre contact, se présenter et commencer à s’organiser. le premier canal utilisé est le mail, car il implique un aspect professionnel à la démarche. Mais les apprenants sont ensuite invités à utiliser les canaux qu’ils maîtrisent et apprécient pour communiquer dans les groupes de travail. L’expérience montre que les outils comme Viber, WhatsApp ou Skype sont privilégiés. Notons qu’ils permettent, à condition de s’organiser correctement, des formes de communication synchrone.

Une fois le travail engagé, l’usage de GoogleDoc permet deux formes de communication : l’outil de clavardage pour le synchrone, et les commentaires pour l’asynchrone.

Sélection_461Ensuite, l’interaction globale, c’est-à-dire entre tous les élèves, devra prendre une forme strictement organisée. Twitter sera l’outil principal, de manière à le prendre en main et à en étendre l’usage à une initiation à l’Environnement Personnel d’Apprentissage. Il sera complété par un forum, outil ancien mais qui reste efficace. Grâce à l’extension Symposium, le forum est toutefois interactif car on peut, sur le modèle de reddit, faire monter ou descendre les réponses par un système de ranking.

Organiser le tutorat des apprenants

Le tutorat de la leçon en ligne se veut résolument actif. Les deux enseignants doivent réagir à ce qui est créé, proposé ou publié avec plusieurs objectifs qui ont pour point commun de viser à renforcer la motivation :

  • encourager
  • corriger, réorienter la production de savoir
  • approfondir les ressources proposées

Pour cela, ils interviennent d’abord en asynchrone :

  • sur le GoogleDoc par les commentaires, qui s’appliquent aussi au Journal de bord : ainsi, les formateurs n’interviennent pas directement dans les canaux d’échanges privés, mais dans le compte rendu qui en est fait. Cela permet de réserver une forme d’espace privé
  • sur Twitter par des tweets ou re-tweets avec hashtag et mentions
  • dans le forums en apportant l’aide requise

Mais le synchrone trouve sa place via le clavardage de GoogleDoc qui peut être activé spontanément en cas de présence commune fortuite ou sur « rendez-vous ».

 

 

2 réflexions au sujet de « Les modalités d’interaction dans le cours en ligne »

  1. Merci Cédric pour cette conrtibution. C’est bien pensé, simple et efficace. je ne connais pas tous les outils (par exemple WhatsApp: je connais le nom mais n’est pas la moindre idée de l’utilité: je vais chercher!). Y a-t-il une production commune finale sous la forme d’un journal électronique des activités? Ca pourrait se concevoir?

    1. Bonjour Denis. Les élèves doivent réaliser un journal de bord de binôme, avec des copies d’écran de leurs interactions (typiquement applications de smartphones). Pour le groupe entier, l’idéal serait que le forum soit actif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *