La défense et la paix [EMC 3e]

Pour le Brevet

Je sais faire

  • m’informer dans le monde du numérique
  • coopérer et mutualiser
  • analyser et comprendre des documents

Je connais le vocabulaire de la leçon

  • défense

Je sais expliquer

  • la place te le rôle de la Journée défense et citoyenneté
  • le rôle de la défense
  • les engagements militaires de la France

1. Le rôle de l’armée : l’opération Barkhane

Depuis 2014 la France intervient en zone sahélienne. Cette Opération Extérieure (OPEX) est une parmi d’autres et cet engagement se fait parfois au prix de la vie des soldats.

En complétant les informations ci-dessus avec les documents page 425, expliquez ce qu’est une intervention extérieure et comment on peut définir ce qu’est la défense nationale.

2. Les citoyens et la défense nationale

À partir des documents 1 et 2 page 422, de cette page et de la vidéo ci-dessous expliquez quelles sont les missions de l’armée sur le territoire national et comment on peut donc enrichir la définition de la Défense.

La protection du territoire et des citoyens a suscité l’adoption d’une loi sur le renseignement. À partir du document 4 page 423 et du texte ci-dessous, expliquez quels sont ses buts mais aussi pourquoi elle est critiquée.

Loi sur le renseignement : les 5 dangers du texte

1 – Le Premier ministre, seul maître à bord

La loi dote les six services de renseignement français de nombreux moyens supplémentaires pour enquêter, et la plupart n’auront plus besoin de l’aval d’un juge. En effet, le Premier ministre se positionne comme seul décisionnaire.

2 – Des données conservées longtemps

Afin de surveiller une personne, le projet de loi prévoit de nombreuses interceptions à distance (e-mails, conversations téléphoniques, SMS…) mais aussi la pose de micros et caméras dans des lieux ou des véhicules. Le texte prévoit que l’ensemble des renseignements ainsi collectés seront détruits au terme de certaines durées :

  • 30 jours pour les correspondances,
  • 90 jours pour les sonorisations, les géolocalisations et les images vidéo,
  • 5 ans pour les données de connexion, aussi appelées métadonnées (qui donnent le détail de qui écrit un e-mail à qui, à quelle heure, etc.).

Et, en cas de cryptage des données, ces délais ne s’appliquent qu' »à compter de leur déchiffrement ».

3 – Eviter de croiser la route d’un suspect

Le projet de loi prévoit que les mesures de surveillance seront utilisées à la fois pour les suspects, mais aussi pour les « personnes appartenant à [son] entourage » s’il « existe des raisons sérieuses de croire [qu’elles ont] joué un rôle d’intermédiaire, volontaire ou non ». En somme, n’importe qui se trouvant au mauvais endroit, au mauvais moment, et ayant croisé une mauvaise route, pourra être mis sous surveillance.

4 – Tous suspects sur internet

Le projet de loi entend mettre à profit les opérateurs internet. Fournisseurs d’accès, moteurs de recherche, réseaux sociaux… Tous pourront fournir « en temps réel » les données techniques de connexion des internautes suspectés de terrorisme.

Concrètement, les services de renseignement installeront une « boîte noire » dotée d’un algorithme qui passera au crible l’ensemble du trafic internet pour détecter automatiquement des internautes soupçonnés d’être des terroristes.

5 – Surveiller les terroristes, mais pas seulement

Finalement, il convient de rappeler que, malgré les présentations du texte par François Hollande ou Manuel Valls, il ne s’agit pas d’une loi anti-terroriste, mais bien d’un texte sur le renseignement.

D’après tempsreel.nouvelobs.com, mai 2015 (texte intégral)

3. La Journée défense et citoyenneté

Quelles sont les trois étapes du Parcours citoyenneté ? Présentez la Journée défense et citoyenneté et expliquez son intérêt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *