Les espaces de faible densité [3e G1.3]

Avertissement : Ce billet correspond à la partie traitée en français pour la Section Internationale. Il ne s’agit pas d’un cours complet mais de compléments.

Pour le Brevet

Je sais faire

  • me repérer dans l’espace
  • rédiger un texte pour expliquer

Je sais me repérer dans l’espace

  • des exemples d’espaces de faible densité avec leurs activités
  • des repères physiques du territoire

Je connais le vocabulaire de la leçon

  • faible densité
  • neo-rural
  • conflit d’usage

Je sais expliquer en maîtrisant le vocabulaire

  • que les espaces de faible densité ne sont pas vides
  • la diversité des activités dans les espaces de faible densité

 

I. Comment reconnaître un espace de faible densité ?

Complétez la carte avec les informations des exemples ci-dessous :

  • repérez le lieu avec Edugeo,
  • utilisez les photographies aériennes et les cartes pour décrire le peuplement
  • identifiez l’activité à partir du site web proposé
  • tracez un trait pour localiser chaque exemple

Exemple 1 : Chateau Soutard

Exemple 2 : Nanteuil-le-Haudouin

Exemple 3 : Saint Brisson

Exemple 4 : Berck

Complétez le 5e bloc avec l’exemple vu en anglais.

II. Quel peuplement ?

 

Le retour à la croissance des espaces ruraux…

Après une longue période de déclin, puis de stagnation entre 1982 et 1999, la population des espaces ruraux augmente désormais au même rythme (0,7 % l’an) que l’ensemble de la population française.

Ce renouveau démographique de l’espace rural s’appuie sur une double dynamique : la réduction des zones de désertification d’une part et l’extension de territoires dont la population croît rapidement d’autre part.

En effet, les zones de décroissance démographique, c’est-à-dire où la densité décroît d’au-moins 0,2 habitant au km² par an, sont en net recul. Elles tendent désormais à se concentrer au voisinage de villes portuaires, minières ou de tradition industrielle du Nord et de l’Est. Ceci traduit à la fois le tassement de l’exode rural et la rémanence de la crise industrielle.

En parallèle, de vastes zones de croissance démographique émergent (Ouest, Sud-Ouest), s’élargissent fortement (grand Sud-Est), ou se consolident (grand bassin parisien) : entre +  0,2 et +  2 habitants au km² par an.

Ainsi de larges territoires, de plus en plus éloignés des villes et du littoral, se densifient significativement. Si l’attractivité des espaces périurbains et du littoral (Ouest et Sud) ne se dément pas, ceci s’accompagne désormais d’une croissance démographique significative de larges espaces ruraux.

Source des documents : INSEE

Questions

  1. Où se situent les espaces de faible densité ?
  2. Dans quels espaces les densités continuent-elles de baisser ?
  3. En revanche, quel phénomène nouveau a-t-on vu apparaître ?
  4. Quels sont les espaces concernés par ce phénomène nouveau ?

 

III. Quels enjeux ?

  1. Qui sont les néo ruraux ?
  2. Que recherchent-ils ?
  3. Quels problèmes peuvent se poser ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *