Les sociétés face aux risques [2nde – G 1.1]

Thème 1 – Sociétés et environnements : des équilibres fragiles

Chapitre 1 – Les sociétés face aux risques

Objectifs de la séquence

Je maîtrise des concepts

  • environnement
  • milieu
  • aléa
  • risque
  • culture du risque
  • vulnérabilité sociale / matérielle
  • catastrophe

Je maîtrise des repères (cf fiche de cours)

Je développe le raisonnement géographique

  • changement d’échelle
  • sémiologie graphique : le ratio

J’utilise des outils numériques

  • cartographie numérique : Magrit
  • cartographie interactive : uMap

Préambule avant d’aborder la géographie au lycée : la carte, une histoire qui raconte quelque chose

Représenter le monde, une vielle histoire

La question de la projection

The Impossible Map, Evelyn Lambart, provided by the National Film Board of Canada

Des projections qui font sens

Ressources internes complémentaires : Des cartes pour comprendre le monde et L’épreuve de croquis au bac. Voir aussi cette expo en ligne sur le site de l’IGN : 30 cartes qui racontent l’histoire de la cartographie.

Introduction

1. L’occupation de l’espace

Comment les sociétés occupent-elles l’espace ?

2. Visualiser et comprendre des risques

  1. Définir et localiser les risques qui menacent les sociétés humaines.
  2. Les différentes visualisations proposées permettent-elles de bien comprendre les phénomènes ?

Plusieurs ressources permettent d’aborder la définition et la géolocalisation des risques à l’échelle mondiale :

  • Le service suisse de sismologie propose une carte interactive pour aborder le risque tellurique (dans l’onglet « Layers » penser à afficher les données depuis 2012) ;
  • L’impact de la montée des eaux sur les populations peut être visualisé avec le site Surging Seas Risk Zone Map en travaillant sur plusieurs scénarios de réchauffement climatique ;
  • Cette carte interactive des vents permets observer la formation et le déplacement des cyclones : penser à changer d’échelle et à varier les projections, tout en utilisant le calendrier. La saison cyclonique se déroule principalement mai à septembre. Par exemple, observer le cyclone Matthew sur Haïti fin septembre-début novembre 2016.
  • Une carte des risques industriels et technologiques.

Note : la visualisation de la répartition de la population sur terre inspire les cartographes, comme ceux du site Radical Cartography ou encore Alasdair Rae.

3. Vers la cartographie numérique

Pour aller plus loin, il est possible de construire soi-même une carte numérique. Le processus présente plusieurs intérêts :

  • comprendre comment se fabrique une carte ;
  • réfléchir sur les données utilisées ;
  • amorcer une réflexion sur la sémiologie graphique ;
  • prendre conscience que les choix effectués pour présenter les données influencent sur le sens.

Pour affiner la réflexion sur le sujet des sociétés face aux risques, ce sont les niveaux de richesse qu’il faut aborder. Les étapes de la construction de la carte sont les suivantes :

  1. Récupérer des données : ici on utilisera le PIB par habitant. On sélectionne l’information sur un site fiable, comme celui de la Banque mondiale qui permet de récupérer les données au format csv (fichier texte de description de données). Le fichier comprenant beaucoup de données, on utilisera, pour cette initiation, ce fichier allégé à télécharger.
  2. Se rendre sur le site du logiciel en ligne Magrit.
  3. À gauche, choisir « Sélectionner un fond de carte d’exemple » et prendre « Pays du monde (polygones) ». On confirme qu’il s’agit du fond de carte principal.
  4. Puis on procède à l’ « Ajout d’un jeu de données » en sélectionnant le fichier CSV précédemment téléchargé.
  5. Il faut ensuite faire le lien, appelé jointure, entre le jeu de données et les polygones vectoriels représentant les pays. Pour cela on utilise le « Country code » du fichier qu’on associe à l’ISO 3 du jeu vectoriel des pays du monde.
  6. On peut maintenant demander au logiciel d’afficher ce qu’on souhaite. Dans le bloc « Choix de la représentation », cliquer sur « Réalisation d’une carte de ratios« . Dans le Champ de sélection des données, bien choisir « PIB/hab 2019 ». Cliquer enfin sur « Dessiner le résultat ».
  7. Pour aller plus loin : dans le bloc « Gestion des couches », cliquer sur l’icône engrenage de la couche du PIB. Dans la boite qui s’ouvre, cliquer sur « Choix de la discrétisation« . Modifier la discrétisation, c’est-à-dire les classes (nombre de plages) et les seuils de valeurs pour changer de couleur. Comparer les cartes obtenues avec les autres : donnent-elles toutes une même image du monde ? Que peut-on en conclure ?

Stock ou ratio ?

De manière générale une donnée chiffrée se présente sous la forme :

-> d’une donnée brute (exemple : le PIB, le nombre d’éoliennes installées, etc) : c’est alors un stock qu’on représente par un figuré géométrique proportionnel.

-> d’un taux ou un indice ou le phénomène mesuré est rapporté à une valeur ou mesure de référence (exemple : PIB par habitant, taux de croissance de la population en %, etc) : c’est alors un ratio qui est représenté par une plage de couleur.

II. Des situations locales qui témoignent de la variété des risques et de leur gestion

Consignes :

  1. Constituer des groupes et se répartir les cas proposés.
  2. Rédiger un petit paragraphe de synthèse à partir des questions posées.
  3. Présenter cette synthèse par un exposé de 5mn.
  4. Le placer dans une carte uMap avec un document. Exporter le fichier et l’envoyer au professeur pour créer une carte carte de synthèse. Note : voir la Boite à outils pour les fonctions de base de uMap.

1. Un risque naturel : le cyclone Charley en Floride en 2004

D’après les documents iconographiques et cet article [png], montrer quels sont les manifestations du Cyclones. Quelles sont ses conséquence immédiates et à long terme ?

2. Le risque technologique : l’échouage du vraquier MV Wakashio

D’après les documents iconographiques et avec cet article [PDF], expliquer ce qu’il s’est passé. Quels sont les acteurs impliqués dans cette catastrophes et ses conséquences à court et long terme ?

3. La vulnérabilité humaine : Quito

En complétant les documents iconographiques par cet article [PDF complet, PDF allégé], définir quelles sont les vulnérabilité de la ville de Quito. Quelles sont les problématiques de la croissance urbaine dans un pays en développement et pourquoi cela aggrave-t-il la vulnérabilité ?

4. La vulnérabilité matérielle : les crues en Île de France

En complétant les documents iconographiques par cet article [PDF], expliquer la nature et l’ampleur du risque. Pourquoi peut-on parler de vulnérabilité matérielle ? Comment la vulnérabilité est-elle appréhendée dans un pays développé ?

5. La culture du risque : l’Islande

En complétant les documents iconographiques par les consignes de sécurité du site de la sécurité civile islandaise, définir les risques présents en Islande. Comment sont-ils gérés ? Pourquoi peut-on parler de culture du risque ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.