Vidéoconférence avec C. Frey, Conseillère Régionale

Une vidéoconférence interactive

Le vendredi 9 décembre les élèves de Première L et ES ont pu s’entretenir par vidéoconférence avec Christine Frey, élue du 3 arrondissement de Paris et Conseillère régionale d’Île de France.

Cette intervention s’inscrivait dans le cadre du nouveau programme de géographie, axé dans sa première partie sur une étude des territoires de proximité et des acteurs qui les aménagent. Ils avaient ainsi déjà travaillé sur le fonctionnement et les missions de la région Île de France.

Les élèves ont pu interroger Christine Frey sur son rôle particulier, en tant que membre de la Commission aménagement du territoire de la région. Ce fut l’occasion d’évoquer notamment le projet du Grand Paris.
Cette rencontre a permis de rendre concret une institution un peu complexe, pour ne pas oublier que les acteurs sont toujours des hommes et des femmes qui s’engagent avec passion.

Écoutez un extrait sonore où Christine Frey parle du Grand paris et de son engagment personnel :

Frey_grand_paris_engagement

Nous renouvelons nos remerciements à Christine Frey pour avoir pu dégager du temps dans un emploi du temps très chargé !

Les réponses ont pu être notées en direct et en mode collaboratif grâce à Googledoc.

Questions autour de son action au quotidien

Quelles sont vos fonctions officielles ?

J’ai été élue au Conseil Régional et je suis vice présidente de la Commission de l’aménagement du territoire.

Comment fonctionne la Commission d’aménagement du territoire du conseil régional ?

Il existe différents groupes politiques et il y a deux types de compétences a avoir : il faut savoir prendre des initiatives et effectuer des déplacements.

Comment les différents partis politiques travaillent-ils ensemble ?

Les partis politiques travaillent au sein de différentes commissions. Il peut y avoir des divergences de point de vue, mais globalement ils travaillent très bien ensemble.

Questions autour de l’articulation des échelles administratives

Prise de note collaborative

Il y a t-il des conflits entre les différentes échelles administratives ?

Il n’y a pas de problèmes techniques pour articuler les différentes échelles. Il faut parfois prendre du temps pour que les différentes tendances politiques s’accordent mais bien souvent les conflits s’arrangent car les différents partis apprennent à s’entendre et à travailler ensemble pour le biens de tous.

Comment voyez-vous le rôle des citoyens dans le territoire ?

L’échelle de la région n’est pas la plus facile à appréhender. Il est plus simple de faire participer les citoyens à l’échelle de la ville, du quartier lors de divers réunions auxquelles ils peuvent assister. Par exemple à Paris, il y a plusieurs conseils de quartier dans chaque arrondissement.

Comment le développement durable est-il inscrit dans les projets du Conseil Régional ?

Le Conseil Régional essaye de travailler avec le secteur économique. C’est-à-dire d’encourager les entreprises à intégrer le développement durable au fur et à mesure. Par exemples une société d’économie mixte cherche à aider les collectivités locales a rénover les logements avec moins de déperdition d’énergies.

Il faut pouvoir l’intégrer dans tous les domaines politiques.

Questions autour du Grand Paris

Quel est le rôle du Conseil Régional dans le Grand Paris ?

Il y a deux visions qui s’opposent dans ce projet. Une vision présidentielle, plutôt sélective, qui vise a renforcer les pôles de compétitivité ; et une vision plus égalitariste, celle du Conseil Régional, qui propose des aménagements plus homogènes sur le territoire.

Quel est l’estimation du coût du projet ? Qui finance ?

Le projet est évalué à 20/30 milliards d’euros. Il est financé par l’Etat, la Région, les Départements, le STIF (Syndicat des Transport en Ile-de-France ) et les entreprises qui bénéficient de l’activité de transport.

Sur combien d’années se prolongera-t-il ?

Le projet se prolongera sur minimum 8 ans, soit, il verra le jour entre 2020 et 2025.

Il s’agit donc d’un projet a très long terme.

Est-ce que le projet du Grand Paris peut redéfinir l’identité locale ? (celles des territoires et des citoyens ?)

En effet, le projet donne une certaine image à la région. Il met l’accent sur le côté métropolitain pour intégrer plus de territoire au delà du périphérique voir de la capitale et donc à une échelle plus grande

Pensez vous que la croissance de la région accéléra après ce projet ?

Nous espérons très fortement que la croissance de la région augmentera même durant la réalisation du projet, pas seulement après.

Le projet va permettre un certain dynamisme du territoire, une relance du secteur du logement dès le lancement des travaux publics.

Autour du parcours politique

Quelles études avez-vous faites ? et quel a été votre parcours ?

J’ai été responsable du service juridique, j’ai aussi travaillé dans un établissement de recherche … Je ne crois pas que les études ont une grande influence sur mon parcours d’aujourd’hui, sur ce que je fais, je pense que peu importe le parcours, il faut être élu et pour cela défendre un projet.

J’ai ainsi été élue dans un conseil de quartier .

Qu’est ce qui vous a motivé ?

C’est la taille économique et démographique de la région parisienne, qui est une des plus riches d’Europe, qui m’a attirée en premier temps. La quantité de travail est très importante mais le travail n’en est que plus intéressant;

Envisagez-vous de vous présenter a une autre échelle ?

L’échelle de la région me plait et la course aux législatives ne m’intéresse pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *