L’émergence d’une nouvelle société urbaine [5e – H 2.1]

Ce billet correspond à la partie du cours traitée en français pour la classe de Section Internationale.

I. La ville, un paysage

  1. D’après le document 1, peut-on dire que la France est un royaume urbain au XIVe siècle ?
  2. Quelles images de la ville les documents 2 à 5, qui datent de la fin du Moyen Âge nous donnent-ils ?
  3. À partir de cette vidéo (à partie de 4:05 et jusqu’à 8:46) et ses images de reconstitution 3D, que pouvez vous dire de la ville de Paris au moyen Âge et notamment :
  • la situation générale de la ville
  • les bâtiments remarquables
  • les rues et l’habitat
  • les activités

II. Le dynamisme économique

  1. Quelles sont les grandes routes du commerce occidental au XIIIe siècle ?
  2. Quels produits sont échangés dans les villes de France et d’où viennent-ils ?
  3. Comment le commerce s’organise-t-il dans les villes (docs 2 à 6) ?
  4. En conclusion, pourquoi peut-on dire que l’économiechange au Moyen Âge ?

 

Document 4 – Extraits de la Charte de Saint-Omer (1127)

Moi, Guillaume, par la grâce de Dieu comte de Flandre, désireux de ne pas s’opposer à la requête des bourgeois de Saint-Omer, surtout parce qu’ils ont toujours bien accueilli ma candidature au comté de Flandre et qu’ils m’ont toujours mieux conservé l’honneur et fidélité que les autres Flamands, je leur concède les lois et coutumes ci-dessous à titre de droit perpétuel et j’ordonne de la tenir pour valides :

Tout d’abord contre tout homme je leur procurerai la paix et je les traiterai et défendrai, sans mauvaise arrière pensée, comme mes hommes.

Si un bourgeois de Saint-Omer a prêté de l’argent à quelqu’un et que le débiteur ait librement accordé à son créancier, en présence d’hommes légalement capables et possesseurs d’un bien héréditaire dans la ville, qu’en cas de non-remboursement à l’échéance convenue, exécution soit faite sur sa personne ou sur ses biens jusqu’à restitution intégrale si le débiteur a refusé de payer ou s’il a contesté la convention, et qu’il soit confondu par le témoignage de deux échevins et de deux jurés, qu’il soit détenu jusqu’à ce qu’il ait soldé sa dette.

Tous ceux qui ont la guilde et qui lui appartiennent, et qui demeurent dans l’enceinte de la ville, je les affranchis de tonlieu [taxe sur les marchés] aux ports de Dixmude et de Gravelines.

Sur tout marché de Flandre, s’ils sont l’objet d’une plainte, ils seront justiciables des échevins, sans duel ; qu’à l’avenir, en effet, ils soient affranchis du duel.

Tous ceux qui habitent et qui par la suite habiteront à l’intérieur des murs de Saint-Omer, je les déclare libres de chevage, c’est-à-dire de cens [Impôt].

Ed. G. ESPINAS, « Le privilège de Saint-Omer, 1127 », in Revue du Nord, 1947.

  1. Quel nouveau bâtiment apparaît dans le paysage urbain (docs 1 et 2) ?
  2. Quel pouvoir représente-t-il (docs 4 et 5) ?
  3. Qui accorde des droits aux bourgeois (doc 4) ?
  4. Quels types d’avantages les bourgeois obtiennent-ils (doc 4) ?
  5. En conclusion, pourquoi peut-on dire que la société change au Moyen Âge ?

III. La place de l’Université

  1. Pourquoi peut-on dire que l’Université est contrôlée par l’Église (doc 1) ?
  2. Montrez que Paris est un centre universitaire important (doc 2) ?
  3. Comment les cours se déroulaient-ils (doc 3) ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *