Hyper-lieux – Présentation du projet

L’année 2017 a été marquée par la parution en février du livre de Michel Lussault, les Hyper-lieux, complétée par une série d’articles publiés à l’été par le journal Libération. Ce concept nous a paru particulièrement pertinent  pour interroger la mondialisation avec des élèves de Terminales.  
Cédric Ridel (Hô Chi Minh Ville) & Mathieu Merlet (Casablanca)

Niveau et thème du programme   

Terminale ES/L : Thème II – Les dynamiques de la mondialisation / Leçon 2 – Les territoires dans la mondialisation : Une ville mondiale, Pôles et espaces majeurs de la mondialisation ; territoires et sociétés en marge de la mondialisation. Des territoires inégalement intégrés à la mondialisation.
Terminale S : Thème II –  Les dynamiques de la mondialisation  / Leçon 3 – Des territoires inégalement intégrés à la mondialisation.
Terminale STMG : Thème I – Les territoires dans la mondialisation / Centres d’impulsion et inégale intégration / Un sujet d’étude au choix : une ville mondiale.

Autres niveaux et thèmes de programme possibles

Classe de 4e : Thème 3 du programme : Des espaces transformés par la mondialisation
Seconde : Aménager la ville

Problématique à traiter

Comment la notion d’hyper-lieu permet-elle de mieux comprendre les dynamiques de la mondialisation et d’interroger l’espace vécu des élèves ?

Objectifs de contenu (vocabulaire, notions)

Vocabulaire : Mondialisation, uniformisation/standardisation, cinq critères retenus par Michel Lussault pour définir un Hyper-lieu : L’intensité d’un espace dense et divers, L’hyperspatialité, L’hyperscalarité, La dimension expérientielle, L’affinité
Notion : Hyper-lieu, non-lieu, connectivité

Objectifs méthodologiques

  • Comprendre un concept de géographie pour appréhender les phénomènes de territorialisation dans la mondialisation
  • S’approprier les principales fonctionnalités d’un SIG
  • Savoir travailler de manière collaborative
  • Confronter le concept à l’espace vécu des élèves par un travail de terrain et produire une analyse géographique des territoires
  • Construire une représentation, comme un schéma, ou un récit cartographique utilisable en ligne

Ressources et outils numériques utilisés

Ressources : interventions et interviews de Michel Lussault disponibles en ligne (presse en ligne, radio, vidéo), articles de Libération publiés à l’été 2017 et disponibles par une application en ligne
Outils numérique : Google Earth Pro, QGIS, Application cartographique pour smartphones ( OruxMaps, Tactileo Map, …), service collaboratif Framacalc, Blog

Compétences numériques

  • Maîtriser les fonctions de base de logiciels SIG :  insérer des données géolocalisées via un fichier CSV, produire et gérer des couches vectorielles à différentes échelles, intégrer des couches raster pertinentes
  • Travailler avec des outils collaboratifs
  • Utiliser et exploiter une application de cartographie sur un terminal mobile

Organisation de l’ensemble de la séquence

Phase I  – Les élèves découvrent le concept d’hyper-lieux à partir des ressources en ligne : signification, composantes
Phase II – Les élèves se réunissent en groupes et étudient les exemples d’hyper-lieux présentés dans le quotidien Libération. Les études sont mutualisées dans un fichier commun lisible dans un SIG
Phase III – Les groupes réalisent des études sur le terrain pour interroger leur ville au regard du concept d’hyper-lieu et de comprendre son inscription dans le processus de mondialisation. Ces études se traduisent par des productions mutualisées afin d’enrichir la réflexion du cours de géographie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *