Sociétés et cultures de l’Europe médiévale (2nde – H3)

Voici le plan du cours ainsi que les différentes activités :

I. L’Église au cœur de la vie médiévale

I.1 Un monde chrétien

Travail de groupe à partir de ressources web

I.2 le renforcement de l’Église

Travail individuel sur saint François puis prise de notes

II. Sociétés et cultures rurales

II.1 Seigneurie, paroisse et village en Roussillon

Une enquête à mener : travail de groupe

II. 2 Les communautés rurales

Prise de notes

 

I.1 Un monde chrétien

Des ressources web :

Une visite virtuelle de l’abbatiale de Conques

Sur le site de la BNF, une page consacrée aux pèlerinages

La page Wikipedia du pèlerinage à Saint jacques de Compostelle

La localisation de Conques (mais vous pouvez aussi utiliser Google Earth ou Geoportail)

 


Afficher Conques sur une carte plus grande
Diaporama

 

Questions :

  1. Situez Conques en France et en Europe
  2. Quelle est l’importance de cette localisation au Moyen-Age ?
  3. Décrivez les éléments importants de l’architecture de l’abbatiale Sainte Foy
  4. Comment le tympan est-il structuré (pensez à faire un schéma) ?
  5. Quel message veut-il faire passer ?

I.2 le renforcement de l’Église

Cette partie commence avec l’étude saint François d’Assise.

Quelques repères chronologiques :

1181- 1182 : naissance, à Assise (Italie du nord), de François, fils du marchand Pierre di Bernadone.

1206 : devant l’évêque d’Assise Gui Ier, François renonce à tous ses biens, se dénude et restitue ses vêtements à son père. Jusqu’en 1208 il soigne les lépreux.

1209 : François se rend à Rome avec ses compagnons. Le pape Innocent III approuve oralement sa forme de vie, ce qui constitue pour François et les siens une première reconnaissance de leur fraternité.

1215 : le nom de « Frères mineurs » est adopté par François et ses compagnons.

1219, 11 juin : le pape Honorius III publie la bulleCum dilecti pour assurer les évêques de la pleine catholicité des Frères mineurs. Fin juin : François s’embarque, avec quelques compagnons, pour Damiette, en Egypte. A l’automne, il rencontre le sultan Al- Malik al-Kamil.

1222 : importante tournée de prédication de François en Italie centrale.

1222-1223 : prédication aux oiseaux à Bevagna.

1223, 29 novembre : par la bulle Solet annuere, le pape Honorius III approuve la règle dite bullata,entérinant ainsi la reconnaissance par l’Eglise de l’ordre des Frères mineurs. François interdit définitivement à ses frères tout contact avec l’argent.

1224, 15 août-29 septembre : François effectue un carême sur le mont Alverne. Selon le récit de « La Vie du bienheureux François » de Thomas de Celano et tous les récits ultérieurs, il y reçoit les stigmates de la passion du Christ.

1226, mai-juin : François, très malade, dicte son testament. Il meurt à la Portioncule le soir du 3 octobre, à l’âge de 45 ans. La présence des stigmates sur son corps est amplement attestée par une lettre de frère Elie ; suivra une description clinique de ceux-ci dans « La vie du bienheureux François » de Thomas de Celano en 1228-1229.

1228,16 juillet : il est canonisé par le pape Grégoire IX

HDA : le vie de saint François par Giotto

La pauvreté des frères

Les Frères ne possédaient rien. Ils se contentaient d’une seule tunique souvent rapiécée. Ils portaient une corde en guise de ceinture, leurs chausses étaient grossières. Dans leurs voyages, ils ne se préoccupaient même pas d’un gîte pour le soir. Presque jamais, on ne peut dire, ils ne cessaient de louer et de prier Dieu. En toute circonstance, ils se montraient amis de la paix et pleins de douceur. Telle était la formation que François leur donnait.*

Thomas de Celano, Vie de saint François, 1229.

Questions

  1. Quelles sont les moment remarquables de la vie de François ?
  2. En quoi s’agit-il d’une spiritualité originale et personnelle ?
  3. Comment voit-on le succès de sa pensée ?
  4. Pourquoi est-il considéré par comme un saint par l’Église ?
  5. En quoi cela est-il aussi un acte politique ?

 

II.1 Seigneurie, paroisse et village en Roussillon

Il s’agit ici d’enquêter, par équipe, sur une seigneurie rurale du sud de la France. Les meilleures productions valoriseront la note du prochain contrôle.

Consigne : l’enquête se déroule en quatre parties, conduisant à 4 productions de nature différente, à partir du diaporama, des documents ci-dessous et de ressources web. Les productions et réponses aux questions doivent figurer dans le Google Doc collaboratif de groupe.

Le diaporama général :

 

 

A. Localiser/identifier

En 1996, des travaux pour la construction d’une voie rapide ont mis en évidence des traces archéologiques datant des XIIe et et XIIIe siècles: deux habitats de type castral et une église.


Afficher Seigneurie rurale en Roussillon sur une carte plus grande

En complément, voir les diapos 2 à 5

Questions

  1. Situez ce lieu dans l’espace à plusieurs échelles
  2. Identifiez et nommez les traces archéologiques
  3. Réalisez un schéma avec scribblemaps

B. Analyse du contexte

À partir de l’analyse des documents des diapos 6 à 8, présentez par un texte le contexte politique de cet espace aux XIe – XIIIe siècles.

C. Les seigneurs de Vilarnau

Utilisez tout d’abord les diapo 9 à 13, puis ces informations sur le site curiosphere.tv.

Pour aller plus loin sur l’organisation de la société, vous pouvez consulter l’étude d’une enluminure sur le site de la BNF (Bibliothèque Nationale de France).

Montrez que les seigneurs de Vilarnau vivent dans un modèle féodal.

D. Le fonctionnement de la seigneurie

Utilisez tout d’abord les diapo 14 à 20. Réalisez une carte heuristique pour montrer que la seigneurie est au cœur de nombreuses activités. Analyser la dernière diapo : qui se trouve dans la tombe ? Qu’est-ce que cela peut suggérer ?

Note : utilisez freemind ou freeplane puis exportez la carte en image pour l’insérer dans le Google doc.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *