L’aéroport Charles De Gaulle [Hyperlieux – Roissy]

Par Selma Chhaiouine et Alya Alexandre –  1ère ES 15, lycée Lyautey, Casablanca

L’aéroport Roissy-Charles de Gaulle est le second aéroport européen pour les passagers derrière Londres-Heathrow et devant Francfort. Il se situe en Île de France à une vingtaine de kilomètres au Nord-Est de Paris et représente une des pièces maîtresses du réseau des transports français. C’est aussi l’un des principaux pôles de croissance et de création d’emplois en île-de-France avec environ 234 700 salariés.

Inauguré en 1974, cet aéroport à été construit 13 ans après celui d’Orly du fait de l’augmentation du trafic aérien. L’aéroport de Roissy a donc été agrandi au fil tu temps avec l’ajout d’autres terminaux qui montrent son expansion spatiale et son attractivité. Cette évolution va de pair avec une urbanisation croissante du site. L’aéroport est placé entre deux communes (Roissy-en-France et Le Mesnil-Amelot) et s’étend sur une superficie de 3 200 ha. On dit qu’il s’agit d’une ville dans la ville tant sa superficie est importante.

Roissy Charles de Gaulle est aujourd’hui un Hub aéroportuaire de dimension mondiale, c’est-à-dire une plaque tournante d’une compagnie aérienne qui concentre sur un aéroport l’essentiel de ses vols et correspondances. En effet, Roissy est un aéroport international qui connecte  des espaces d’échelles nationale et mondiale et réalise donc des vols à courte distance (Bordeaux), des moyen-courriers (Casablanca) et long-courriers (Tokyo).

See full screen

L’aéroport Roissy-Charles de Gaulle est-il un hyper-lieu ?

Tout d’abord qu’est ce qu’un hyper-lieu ?

Les cinq critères pour savoir si un espace est un hyper-lieu sont d’après le géographe Michel Lussault :

  • L’intensité d’un espace dense et divers : « Le premier, c’est le regroupement d’activités et surtout l’intensité de ce regroupement. »
  • L’hyper-spatialité : « Les hyper-lieux sont des lieux où les individus assemblés et les choses assemblées sont toujours susceptibles d’être connectés à d’autres via les réseaux mobilitaires et télécommunicationnels »
  • L’hyper-scalarité : « Ces lieux jouent sur toutes les échelles en même temps » (du local au global)
  • Un espace d’expériences partagées
  • Un lieu d’affinités

En quoi est-ce un espace dense et divers ?

Schéma de Roissy Charles de Gaulle : plateforme multimodale et hub mondial Source : Florian Nicolas

Paris Charles de Gaulle est un espace regroupant de nombreuses activités. L’aéroport se distingue tout d’abord par des moyens de communication parmi les plus performants au monde avec de nombreuses pistes, les terminaux 1, 2 et 3 ou encore les bâtiments techniques. Il concentre des activités tertiaires de haute technologie avec le pôle Hubstar Paris et de grandes firmes internationales comme FedEx, Eads, l’Oréal, Servair, Alstom, PSA, Dassault Aviation…le siège social de la compagnie Air-France-KLM.

Ce lieu rassemble par ailleurs des hôtels (second pôle hôtelier d’Île-de-France), le centre commercial Aéroville composé de 170 boutiques, de restaurants et de cinémas multiplexes. Citons aussi l’International Trade center Roissy Paris (CDG) et son centre de congrès pour 6 000 personnes, des surfaces d’expositions de 47 000 m2 et 21 000 m2 de bureaux.

Roissy est enfin le premier aéroport européen pour le trafic de fret et dispose pour cela d’une zone de fret (transport de marchandises) et de logistique multimodale au pied des pistes sud.

Ainsi cet aéroport est un espace riche en activités variés et diverses.

Peut-il être qualifié d’hyper-spatial ?

Les individus sont sans arrêt connectés au reste du monde grâce aux réseaux mobilitaires ou leurs Smartphones car l’aéroport propose un réseau wifi pour permettre les télécommunications à l’intérieur de l’aéroport. En plus de cela, sa fonction de hub lui permet de rassembler des personnes de différentes nationalités qui désirent voyager sur tous les continents : « Entre 2000 et 2017, le nombre annuel de passagers y passe de 48,2 à 69,5 millions (+ 144 %), et le nombre de mouvements d’avions de 39 500 à 475 700 (X 12) » peut-on lire sur geoimage.cnes.fr.

Peut-t-on la qualifier d’hyper-scalaire ?

Il s’agit d’un lieu qui joue sur toutes les échelles en même temps – « du local au global » – comme le soulignent les multiples connexions dont bénéficie cet aéroport. Les flux de personnes (ou de marchandises selon les cas) peuvent transiter à l’échelle de l’île-de-France via le RER B, à l’échelle nationale par les routes (N 104) et les autoroutes (A1, A10) comme de Paris à Bordeaux. Il permet également des connexions à l’échelle européenne sur les lignes LGV, et à l’échelle mondiale avec un hub qui dessert plus de 362 villes dans 119 pays.

En quoi est-ce un espace d’expériences partagées ?

Dans des lieux de transit tels que Roissy Charles de Gaulle, nombreuses sont les personnes qui partagent leur expérience du voyage par le biais des réseaux sociaux. En effet, les personnes peuvent prendre des selfies pour ensuite les diffuser à des personnes extérieures. Le fait qu’il y ait beaucoup d’activités dans un même espace augmente aussi le nombre de visiteurs et donc le nombre d’expériences potentiels à partager.

Un lieu d’affinité ?

L’aéroport de Roissy est un lieu où les personnes vont pour un but commun. En effet, ils y vont tous pour voyager, acheter ou vendre des biens dans les centres commerciaux ou échanger des marchandises à travers le monde. D’autres peuvent y aller pour trouver un emploi et travailler dans les industries car c’est aussi un pôle économique de premier plan.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *