La « rue des livres » [Hyper-lieux – HCMV]

Par Lucie Gugenberger, Quynh Ly Malric et Poppy Nguyen Eastwood – Terminales ES & L, 2018
Merci à Eun Bee, Coralie, Joseph et Anthonin, élèves de 4e du club webradio, pour le doublage des interviews

« La rue des livres » située au cœur du centre-ville et entourée de vieux bâtiments historiques tels que la cathédrale et la poste de Ho Chi Minh Ville, est un lieu attractif et vivant, qui peut être défini comme un hyper-lieu, selon les cinq critères du géographe Michel Lussault.

Pourquoi pouvons-nous définir cet espace comme un hyper-lieu ?

Un lieu d’affinités avec autrui

Cet espace abrite de nombreux cafés, restaurants, boutiques car c’est une grande place publique. Les gens viennent s’installer et discutent entre eux, font des rencontres.

Un espace d’expérience et de partages et un lieu de regroupement d’activités

Nous trouvons une grande diversité d’activités. Il existe également, des conférences et des activités de loisir, comme des cours d’origamis et de peinture. C’est un espace d’expérience et de partage. Cela permet la socialisation avec autrui. Il convient d’ajouter que cet espace est majoritairement fréquenté par la jeunesse vietnamienne mais certains touristes curieux viennent s’y perdre. Nous pouvons également ajouter qu’on y trouve des petits commerçants. C’est un lieu aussi où certains viennent travailler sur leur ordinateur ; malgré l’aspect bruyant, une ambiance paisible et agréable y règne.

 

L’hyperscalarité

C’est un lieu d’épanouissement culturel et social où nous trouvons une influence occidentale : nous trouvons de nombreuses boutiques qui vendent des livres européens traduits en vietnamiens. De surcroît, nous pouvons voir aussi l’influence européenne à travers le McDonalds, et la manière dont les jeunes se regroupent et se rencontrent.

Comme cet espace se trouve encerclé de bâtiments historiques, les touristes viennent nombreux et cette rue est en quelque sorte un passage obligatoire. C’est un lieu qui est donc multiculturel et qui s’inscrit dans la mondialisation malgré une forte présence locale.

L’hyperspatialité

La rue des livres est un lieu attractif qui sert de décor pour le tournage de films et de documentaires. On utilise de différentes applications de réseaux sociaux ce qui permet la diffusion de l’endroit. Il y a aussi la connexion à Internet gratuite ce qui s’inscrit bien sûr dans ce que Michel Lussault appelle l’hyperspatialité.

Cet endroit célèbre et attractif peut donc être considéré comme un hyper-lieu même si on remarque plus la présence vietnamienne que la présence occidentale. Rappelons quand même que le Vietnam est en voie de développement et que c’est un pays émergent qui s’inscrit peu à peu dans la mondialisation.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *