Convertir un Mercator en projection polaire avec #QGIS – #EPI

Dans le cadre de l’EPI travaillée en classe de 4e durant l’année 2016-2017, les élèves ont procédé ont suivi des bateaux avec marinetraffic.com et déposé leurs fichiers CSV dans l’ENT. L’objectif et d’aboutir a une vision des grandes routes maritimes de la mondialisation. En parallèles, les élèves construisent un robot (sur une base Arduino) en cours de technologie et programmerons celui-ci en cours de mathématiques afin de le faire évoluer sur un grand planisphère.

Note : les manipulations qui suivent ont été réalisées avec QGIS 2.14.11 Essen sous Linux Mint 18 Sarah.

En classe de 4e, contrairement à ce qu’on peut faire en seconde, c’est le professeur qui manipule le Système d’Information Géographique QGIS pour agréger l’information.En cours de réalisation, nous obtenons cette carte :

Le raster est fourni avec le plugin Open-Layer. On dispose alors d’une bonne visualisation pour commencer à analyser les grandes routes et les passages stratégiques (ainsi on remarquera ici grâce à cette carte le canal de Panama et le détroit de Malacca). Techniquement, la projection est une web Mercator (EPSG:3857) assez classiquement utilisée.

Toutefois, dans l’objectif de faire rouler les robots, une projection polaire sera requise. On utilise ici le tutoriel proposé par Laurent Jégou. Il faut d’abord définir la nouvelle projection, qui sera une conique équidistante centrée sur le pôle nord. Dans le menu Préférences, on va dans Projection personnalisée. Puis on utilise l’icône avec un « + » pour ajouter un SCR, dont les propriétés sont :

+proj=eqdc +lat_0=0 +lon_0=0 +lat_1=60 +lat_2=60 +x_0=0 +y_0=0 +a=6371000 +b=6371000 +units=m +no_defs

 

Ensuite, appliquons cette nouvelle projection à notre projet, en ayant pris soin au préalable de supprimer le raster initial. On utilise pour cela l’icône située en bas à droite. Dans le fenêtre qui s’ouvre, vérifiez que l’option « Activer la projection à la volée », située en haut à gauche, est bien cochée.

Il nous faut ensuite un fichier raster pour le planisphère. Mathieu Merlet a suggéré celui proposé sur le site naturalearthdata.com. Il suffit ensuite d’ajouter le fichier tif, via l’icône de gauche, le menu Couche ou [Ctrl] + [maj] + [R] pour obtenir le raster qui s’adapte à la projection du projet.

 

Une réflexion au sujet de « Convertir un Mercator en projection polaire avec #QGIS – #EPI »

  1. Pourquoi ne pas utiliser une des projections polaires équidistantes disponibles en stock plutôt que de créer son propre système de coordonnées, au risque d’une faute de frappe que nous ne comprendrons pas ? Il est, me semble-t-il, plus simple de rentrer « azimuthal » dans le filtre et de choisir parmi les nombreuses projections polaires proposées.
    On obtient un résultat très proche de celui de la capture d’écran en choisissant la projection ETRS89/ETRS-LAEA (ETRS89 est à ma connaissance la projection officielle en Union Européenne). Pour une projection avec le pôle nord au centre de la carte, la North_Pole_Lambert_Azimuthal_Equal_Area fera l’affaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *